La cuillère à thé oubliée

Mon amie Martine Bergé ne se déplace jamais sans sa cuillère à thé. Lors d’un week-end d’escapade en mon château, elle oublie le précieux instrument. C’est la manipulation de cette étrange extension d’elle-même qui m’a inspiré cette divagation sur la parade amoureuse des flamants roses.